Terminator 3 : Le Soulèvement des Machines

terminator-3-affiche-film

Après le bon Terminator 2 sorti en 1991, il faudra attendre 2003 pour voir débarquer une suite en salle avec ce Terminator 3, sous-titré Le Soulèvement des Machines. On y retouve John Connor, plusieurs années après la mort de sa mère Sarah, en errance dans Los Angeles. Cette fois, c’est un nouveau Terminator, le T-X, qui possède les traits d’une jeune femme, et qui est chargée d’assassiner le jeune homme. Heureusement, un modèle plus ancien arrive lui aussi du futur pour le sauver. Ce film aurait-il un air de déjà-vu ?

terminator-3-schwarzy

Hé non, vous ne rêvez pas, le scénario est quasiment une copie conforme du précédent. Mais en nettement moins bon. Car malgré tous les efforts de la Résistance du futur, la fin du monde arrive (encore) et semble inévitable (encore). On assistera donc cette fois au démarrage de Skynet et à la prise de contrôle des armes nucléaires mondiales.

Côté acteurs, Nick Stahl qui joue John Connor, a le charisme d’une huître et peine à émouvoir. Schwarzy, qui reprend du service, a aussi pris un coup de vieux et n’est pas aidé par un rôle qui, à force de vouloir lui donner un côté cool, le ringardise sévèrement. La seule à tirer son épingle du jeu est la « terminatrice » Kristanna Loken, doté d’encore plus d’armes que son prédécesseur et qui écope d’un rôle… muet.

terminator 3 T-X

Rien de bien neuf dans la franchise donc, avec des courses poursuites, de longs combats qui sont là pour meubler la vacuité du scénario, et des décors en carton-pâte qui font pitié. Un film à éviter tant il n’apporte rien à la saga des Terminator. Pire, il la ridiculise et la rabaisse.

Synopsis

Dix ans ont passé depuis « Le Jugement dernier ». Désormais âgé de 22 ans, John Connor vit dans l’ombre, sans foyer, sans travail, sans identité. Mais les machines de Skynet parviennent à retrouver sa trace.
Ils envoient alors vers le passé la T-X, une androïde nouvelle génération quasi-invulnérable, pour éliminer le futur leader de la résistance humaine mais également Kate Brewster, une jeune vétérinaire.
Un autre Terminator, le T-101, est venu protéger la vie de John Connor. Ensemble, l’homme et la machine vont mener une lutte acharnée contre la T-X : de l’issue de ce combat dépendra le futur de l’humanité…

Un film réalisé par Jonathan Mostow, avec Arnold Schwarzenegger, Kristanna Loken, Nick Stahl.

Date de sortie 6 août 2003.

Durée : 1 h 49

5 commentaires sur “Terminator 3 : Le Soulèvement des Machines

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :