En route pour Mars !

spacex-falcon-heavyDepuis ses débuts en 2002, la société américaine SpaceX bouleverse le petit monde des lanceurs spatiaux et s’est fixé un objectif ultime : envoyer des explorateurs sur d’autres mondes, rien que ça ! Après les tests de la fusée Falcon 9 en mars 2017, c’est le lanceur Falcon Heavy qui a eu les honneurs des médias ces derniers temps. Celui-ci est le plus gros lanceur en activité (hauteur d’un immeuble de 20 étages, puissance de 18 Boeing 747) et doit être le plus économique de sa catégorie, grâce à ses deux boosters latéraux et à son booster central ré-utilisables. Après le décollage et la ‘utilisation du carburant, ils doivent en effet se reposer au sol (ou sur une plate-forme pré-établie) et pouvoir être ré-utilisés pour de prochains tirs.

Le Falcon Heavy, pour son lancement de test le 6 février 2018, a rempli partiellement son objectif puisque si les latéraux ont bien atterri à Cape Canaveral, en Floride, le plus gros s’est abîmé dans l’Océan Atlantique. Mais ce qui a surtout marqué les esprits est la mise en orbite d’une… voiture ! En effet, Elon Musk, le patron de SpaceX mais aussi du fabricant automobile Tesla, a fait rempli la charge (vide pour ce test) du lanceur par une décapotable, un roadster, de la marque. Au volant, un mannequin en combinaison spatiale baptisé Starman. David Bowie n’est pas loin, et l’on a donc pu voir des images hallucinantes d’une voiture en orbite autour de la Terre puisque le véhicule est équipé de plusieurs caméras !

Et si l’on observe bien le tableau de bord, on peut y lire la mention « Don’t Panic ! » issue du célèbre roman de Douglas Adams : Le Guide du voyageur galactique. A terme, Starman et sa voiture sont censés dériver et se diriger « lentement » vers Mars, si les calculs des ingénieurs de SpaceX sont bons. Lorsque la Terre et Mars seront au plus près, ils espèrent en effet que le roadster sera capturé par le champ d’attraction de la planète rouge. Et pour suivre en temps réel la position de Starman, direction ce site !

Prochaine étape pour SpaceX : le lancement du BFR, le Big Falcon Rocket (ou Big Fucking Rocket !) encore plus gros que le Falcon Heavy et plus économique car entièrement ré-utilisable. Il permettrait d’aller ravitailler l’ISS, desservir la Lune ou Mars, ou encore explorer le système solaire. A suivre dans les années 2020…

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :