Alien, le huitième passager

Le 26 avril est un jour spécial: le Alien Day, c’est un petit clin d’œil à la planète LV-426 ce qui donne 26 avril en date anglaise. Plusieurs événements sont prévus par la Fox. Ensuite, afin de pouvoir se préparer à la sortie du prochain volet de cette saga SF culte, certains cinémas organiseront en effet une projection du premier Alien de Ridley Scott qui date de 1979.
Petit retour sur ce film devenu culte malgré ses 38 ans.
affiche ALIEN

 

Le premier film de la série Alien date de 1979. C’est un film novateur à plus d’un titre. C’est un des premiers films de science-fiction horrifique, il a engendré une franchise et a obtenu le statut de film culte depuis. Il est réalisé par Ridley Scott et le scénario est signé par Dan O’Bannon et Walter Hill.
En 2122 (ce n’est pas précisé dans le premier film mais dans les suites) le remorqueur spatial Nostromo, commandé par le Capitaine A.J. Dallas, l’officier Kane, et le lieutenant Ellen Ripley, retourne sur terre après une mission. Le Nostromo est un vaisseau commercial composé d’un équipage de 7 personnes (d’où le titre du film). L’ordinateur de bord du vaisseau appelé « Maman » interrompt leur trajet de retour suite à un signal sonore émis depuis une planète nommée LV-426. Elle réveille également les passagers pour qu’ils aillent explorer la planète. L’équipage découvre alors un vaisseau inconnu dans lequel se trouve d’étranges œufs. Commence alors le début des problèmes avec l’arrivée du 8ème passager.

Le premier film de la série Alien est de loin le plus stressant de tous. La tension monte tout au long du film et cela vient surtout du fait que c’est un huis clos. Se retrouver enfermé dans un vaisseau spatial avec une créature inconnue au mécanisme de défense parfait, très dangereuse, et hargneuse, c’est sûr que dans le genre flippant il n’y a pas mieux, et cela ressort très bien dans le film. Une des autres réussites du film est la créature elle-même, le xénomorphe créé par Hans Ruedi Giger qui a aussi créé le vaisseau étranger. Le film obtient d’ailleurs l’oscar des effets spéciaux en 1980. Visuellement, la créature est réellement effrayante et sa façon de se mouvoir et de se cacher joue aussi sur l’aspect stressant. On voit assez peu la créature dans ce film et cela la rend encore plus menaçante, elle est souvent dans le noir ou en partie cachée. Lors des visionnages ultérieurs, on voit plus facilement la créature (dans le hangar, avant que Brett ne se fasse enlever, ou à la fin dans la navette). Leur système de reproduction est également un des éléments favorisant la peur : le fait que le parasite s’implante à l’intérieur d’un hôte sans que celui-ci ne puisse rien y faire est un summum de l’horreur.

Alien

 

La réalisation de Ridley Scott est d’un très haut niveau. Il utilise souvent des plans assez lents qui contribuent à l’ambiance particulière du film. Il prend son temps pour présenter le vaisseau et les personnages et la créature n’apparaît qu’au bout d’une heure de film. La tension est presque palpable et monte en crescendo tout au long du film. Enfin le jeu des acteurs est également à souligner. On retrouve des acteurs connus : bien sûr Sigourney Weaver mais aussi Tom Skerritt (Dallas), John Hurt (première victime de l’Alien) et Ian Holm (alias Bilbo dans la trilogie du Seigneur des anneaux de Peter Jackson).
La musique joue aussi beaucoup dans l’ambiance sombre du film. Elle est signée Jerry Goldsmith qui avait également créé la musique de La Planète des Singes. Elle contribue beaucoup à la sensation de mystère puis de terreur du film. Le film est angoissant dès les premières notes du générique de début.
L’aspect science-fiction du film est aussi important avec les vaisseaux et la technologie disponible pour les voyages dans l’espace. Le film aborde les dangers que peut receler l’espace et les planètes inconnues de l’homme. Malgré son âge, le film reste crédible de ce point de vue et les effets spéciaux concernant les vaisseaux sont bien faits.

Le film est devenu culte dans le genre horreur et science-fiction et a engendré tout un univers. La créature et l’excellente réalisation de Ridley Scott y sont pour beaucoup. L’objectif de faire peur et d’imposer une ambiance stressante de huis-clos est parfaitement rempli ! Chef d’œuvre incontestable…

A lire aussi sur le blog : Alien – La sortie des profondeurs

Date de sortie : 12 septembre 1979
Réalisation : Ridley Scott avec Sigourney Weaver, Tom Skerritt, John Hurt, Ian Holm

Sortie DVD – Blu-ray : 05/10/2016.
Durée : 1 h 56

5 commentaires sur “Alien, le huitième passager

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :